Automobile : les tendances de recrutement en 2017

PSA a nommé sa chief digital officer en février 2016, comme Renault quelques années avant. Un signe que les véhicules ne sont plus seulement mobiles mais aussi largement connectés, entrés dans l’ère du service, et les industriels ouvrent grand les bras pour accueillir tous les professionnels formés au numérique. « Avec des problématiques à traiter comme la gestion de l’interface homme machine, la cyber-sécurité, l’intelligence artificielle…
L’automobile devient un champ des possibles pour toutes les personnes formées au numérique », souligne Philippe Cortal, directeur compétences et emploi de la filière automobile et mobilités (PFA). Les industriels renforceront encore leurs équipes digitales et numériques en 2017. Ils continueront aussi à recruter en nombre des professionnels pour les métiers de la production, de la maintenance et les fonctions support.
Nouveau profil dans les services

Les métiers habituellement en tension dans les services (commerce et réparation) de l’automobile, mécaniciens et mécaniciens experts, vendeurs, seront toujours recherchés en 2017. Un nouveau métier, l’expert produit, commence à se faire une place dans les marques haut de gamme, relève Joseph Williams, consultant au cabinet de recrutement autorecrute.com. « C’est un expert à mi-chemin entre le vendeur et le chargé de clientèle, qui peut présenter toutes les fonctions technologiques du produit mais ne conclut pas la vente. Les marques sont ouvertes pour cela à des vendeurs issus du monde du luxe et de la mode ». Un nouveau créneau à explorer.

Source Usine nouvelle – 07/11/2016  | par Coralie Donas

par Philippe Capblancq le 28 décembre 2012
  1. J’ai répondu à cette enquête, assez bien faite au demeurant.
    A la lecture de la synthèse finale du questionnaire, j’y ai trouvé malgré moi une bonne base de réflexion sur mes principales motivations à quitter mon employeur actuel. Je confirme je pars

  2. Ah! si un employeur pouvait rentrer dans nos petites têtes afin de savoir ce qui s’y passe…
    Cette enquête change un peu de celles dont nous sommes inondées dans le groupe auquel j’appartiens et qui reste dans le tiroirs de la DRH tellement elles leurs font peur…

  3. Encore une enquête de plus, ai-je pensé en recevant un Email. J’avoue que le questionnaire est pertinent. Quand pourrons-nous avoir accès aux résultats ?

  4. J’ai répondu a l’enquête ,je la trouve très intéressante .
    Cela m’a permis de prendre conscience de mes réelles motivations .
    Je ne regrette pas ma décision et quitte mon employeur !!!

  5. Bonjour,

    Je viens de prendre part à votre enquête sur la mobilité des cadres en 2013, et vous remercie de m’avoir donné l’opportunité d’y répondre car elle m’a permis de mettre le doigt de façon plus précise sur les motivations réelles qui me pousse à vouloir quitter mon emploi actuel.

    Dans l’attente des résultats globaux de cette enquête, je vous souhaite également une année 2013 remplie de belles opportunités.

  6. J’ai répondu à votre questionnaire fort intéressant d’ailleurs. J’espère que vous me donnerez accès à vos conclusions car les résultats m’intéressent pour mieux comprendre le phénomène de votre étude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>