Le top 100 des entreprises qui recrutent en 2017

usine nouvelle

Sur la centaine d’entreprises qui ont répondu à notre enquête, plus de la moitié comptent embaucher davantage en 2017 qu’en 2016. Au total, 123 000 recrutements sont prévus. Prévisions d’embauche, profils recherchés… Voici le classement des 100 entreprises qui attendent (peut-être) votre CV !

Les bons signaux se multiplient sur le front de l’emploi. Celui-ci en est un : les recrutements de cadres se portent bien et la tendance semble pérenne. Selon un bilan publié en décembre par l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), les offres d’emploi destinées aux cadres ont augmenté de 3 % sur les douze derniers mois. Elles progressent pour toutes les fonctions, mais augmentent surtout dans les services techniques. Les plus gros volumes se concentrent, comme souvent, sur les fonctions marketing et les services commerciaux. Les recrutements sont largement portés par les entreprises des activités informatiques et de l’ingénierie R & D, qui alimentent un quart des offres.

Cette tendance à la hausse devrait se poursuivre, puisque les entreprises que « L’Usine Nouvelle » a interrogées annoncent, à 54 %, des recrutements en 2017 supérieurs à ceux de 2016. L’année dernière, elles n’étaient qu’un tiers. Ces entreprises de l’industrie, des services à l’industrie et du numérique prévoient, au total, 123 000 embauches. Les plus gros recruteurs sont quasiment les mêmes que l’année dernière avec, en tête, GSF, entreprise de la propreté qui recrute peu de cadres et beaucoup d’agents. Suivent le groupe Bouygues, porté par ses multiples secteurs, mais aussi Engie et EDF dans l’énergie, la SNCF et la RATP dans les transports. Orange, qui annonçait 1 900 recrutements l’an passé, en prévoit 5 000 aujourd’hui, pour répondre notamment à ses activités de services aux entreprises.

Numérisation de l’économie

C’est dans le marketing et les services commerciaux que les embauches augmentent le plus (37,5 % des entreprises prévoient plus de recrutements qu’en 2016) et dans les fonctions support qu’elles baissent le plus (21 % des entreprises prévoient moins de recrutements qu’en 2016). En production, les entreprises sont moins optimistes que l’année dernière : 35 % d’entre elles prévoient des recrutements en hausse, contre 42 % il y a un an. Gros pourvoyeurs d’emplois de cadres et d’ingénieurs, les ingénieristes et entreprises de services du numérique confirment les tendances de l’Apec et annoncent de gros bataillons de nouveaux collaborateurs. Alten, Capgemini, Altran, Sopra Steria, Deloitte, Akka, Assystem, Segula, KPMG, CGI, trustent neuf des vingt premières places ! Les jeunes diplômés ne restent que deux ou trois ans dans ces entreprises, avant de partir, le plus souvent, chez un client… Un turn-over qui explique en partie seulement les recrutements de 2 000 à 3 000 personnes par an. La numérisation de l’économie, encore et toujours, crée également un énorme appel d’air.

Tableau mis à jour le 30 mars 2017, ajout de l’entreprise Econocom.

Source Usine nouvelle> PAR CÉCILE MAILLARD , ,  https://www.usinenouvelle.com/article/palmares-le-top-100-des-entreprises-qui-recrutent-en-2017.N485109Publié le , mis à jour le 30/03/2017 À 17H36 

par Philippe Capblancq le 8 janvier 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>