Mesure de l’efficacité de votre politique de rétention

Nous vous aidons à identifier la volatilité de vos ressources clés et les facteurs risques des populations étudiées. Nous sommes les créateurs de cette approche et les seuls sur le marché à proposer cette démarche innovante.

Comme 91% des dirigeants d’entreprises (*), vous aimeriez connaitre les populations, faisant partie de vos ressources clés, qui sont à risque de départ de votre entreprise.

Alors  que la plupart des entreprise se limitent à mesurer le niveau d’engagement des salariés à travers des enquêtes d’opinion, cette méthode permet d’identifier le risque  réel de volatilité des talents et ressources clés des entreprises suivant une méthode à la fois scientifique et très pragmatique. Il n’y a pas de lien étroit entre la mesure de l’engagement des collaborateurs telle qu’elle est réalisée aujourd’hui par les acteurs du marché et la prédictivité d’un départ de collaborateur

Ce qui est intéressant, ce n’est pas seulement de savoir si un salarié est engagé ou pas dans le travail qu’il réalise mais, pour les personnes faisant partie des ressources clés de l’entreprise, de savoir si elles passeront à l’acte de quitter leur entreprise actuelle si aucune action n’est menée.

Notre cabinet utilise pour ce faire un modèle, centré sur 21 paramètres endogènes et exogènes à l’entreprise étudiée. Ceux-ci sont ensuite croisés entre eux et connectés soit à une enquête en ligne pilotée par ce cabinet, soit aux résultats de la propre enquête de l’entreprise cliente. Enfin, un algorithme modélise les résultats prenant en considération les différentes variables les plus prédictives d’un départ.

La méthode de Human Resource Value permet de relier chaque réponse à des méta comportements et apporte ainsi du relief et de la fiabilité prédictive (97%) aux résultats par l’intermédiaire de l’algorithme développé.

A l’issue de cette analyse, un rapport complet est communiqué au client. Celui-ci précise les risques perçus au niveau des populations étudiées suivant une segmentation spécifique à l’organisation de l’entreprise (Divisions, pays, départements, services, équipes de direction, âges, etc.) les paramètres et les actions permettant à la direction de ces mêmes entreprises de diminuer le risque individuel de volatilité.

La seule limite que nous nous fixons dans l’exploration des données, c’est l’exigence et la garantie d’un respect strict de l’anonymat des personnes qui demeurent au centre de cette étude.

 

(*) Source Corporate Leadership Council